Comment vaincre l’aviophobie ou la peur de l’avion ?

Défiant les lois de la physique, l’aviation est une source d’appréhension ou de peur pour de nombreuses personnes. Si presque tout le monde est généralement concerné par une telle phobie, mais à différents niveaux, l’avion reste tout de même un moyen de transport particulièrement fiable. Si vous figurez parmi ceux et celles qui ont peur de prendre l’avion, ne paniquez plus, il existe des moyens pour y remédier. Découvrez comment vaincre l’aviophobie dans cet article.

Mettre en place des mécanismes d’anticipation avant de prendre l’avion

Selon les psychologues, si vous voulez soigner votre aviophobie, il est très important de vous obliger à identifier votre peur. La meilleure méthode est d’essayer de rationaliser ce qui vous effraie. Si le premier réflexe est de prendre la fuite pour beaucoup, cela ne fonctionne qu’à court terme. D’ailleurs, cela va inévitablement renforcer votre peur.

En pratique, vous devrez faire un véritable travail psychologique centré sur vous-même, dans le but de repérer vos peurs. Cela vous permettra de travailler un certain scénario catastrophe et de réaliser des techniques de respiration afin de ralentir votre rythme cardiaque. Vous pourrez peut-être y arriver via la méditation, la sophrologie ou la relaxation par exemple. Cela prend généralement du temps, mais ça pourrait fonctionner.

La veille du départ, définir une stratégie pour prévenir votre stress

La veille de votre départ, essayez de réduire au maximum le stress que vous subissez quotidiennement. Si vous êtes au travail, évitez les réunions et essayez de finir tôt dans la journée. Envisagez des moments de détente, un massage ou un yoga pour décompresser. Adoptez aussi quelques règles simples comme le fait de manger un repas trop copieux ou de boire de l’alcool par exemple. Ces derniers fatiguent effectivement l’organisme, ce qui vous rend plus sensible à l’angoisse. N’oubliez pas non plus d’essayer de passer une bonne nuit de sommeil.

Pendant que vous y êtes, faites aussi en sorte d’anticiper votre départ en le préparant à l’avance. Réservez ainsi votre taxi pour ne pas vous mettre en retard et ainsi amplifier encore plus votre stress. Attention toutefois, arriver trop tôt est aussi déconseillé. L’objectif est de ne pas laisser de la place à une éventuelle angoisse ou anxiété. D’une manière générale, arriver à 20 minutes du départ c’est bien. Tâchez de vous enregistrer en ligne tout en choisissant votre place. Dans ce cadre, optez pour un siège près du couloir ou à proximité des issues de secours si vous êtes également claustrophobe. Si vous craignez les turbulences, vaut mieux vous placer à l’avant. Et si vous avez peur d’un crash et d’y mourir, misez sur une place à l’arrière de l’avion.

Le jour J à l’aéroport et dans l’avion

Dans l’attente de l’embarquement, respirez et relaxez-vous dans le but d’avoir le contrôle sur vous-même. Si possible, faites-vous accompagner pour vous permettre de partager votre peur. Dans l’avion, évitez l’alcool ou les anxiolytiques, car ces derniers ne vous aideront pas. Cherchez plutôt à vous tenir occupé afin de forcer votre esprit à ne pas se focaliser sur le vol. Pour cela, vous pourrez écouter de la musique, lire un livre, jouer à des jeux… N’hésitez pas non plus à solliciter le personnel de vol pour assurer votre confort et vous aider à vous sentir en sécur

ité.